vendredi 16 janvier 2009

Non remplacement des enseignants absents (suite)

Les représentants de parents d’élèves de l'école Dondaines-Dupleix ont envoyé ce jour à l'Inspecteur d'Académie avec copie au Recteur de l'Académie de Lille, au Ministre de l'Education Nationale et au Président de la République, le courrier suivant (également affiché à l'école) :

Lille, le 15 janvier 2009

Objet : Non remplacement des enseignants absents.


Monsieur l’Inspecteur d’Académie,

Par la présente lettre, nous souhaitons vous alerter et manifester notre mécontentement concernant le non remplacement des enseignants absents dans l’école de nos enfants _ fait plus que déplorable qui malheureusement s’étend à un trop grand nombre d’écoles françaises _.
Depuis la rentrée scolaire de septembre dernier, les moyens mis en œuvre par l’Education Nationale pour assurer le remplacement des enseignants absents sont quasi inexistants. Les élèves des classes dont les enseignants sont absents sont répartis dans les autres classes qui sont alors on ne peut plus surchargées et donc dans l’incapacité d’évoluer correctement. Ainsi c’est le fonctionnement général de l’école qui se trouve fortement perturbé.
Comment lutter efficacement contre l’échec scolaire lorsque l’Education Nationale ne met pas en place les moyens nécessaires pour que chaque classe ait un enseignant. Lorsque vous êtes alertés en temps et en heure de l’absence d’un enseignant _ absence qui bien souvent est supérieure à une journée _, vous ne parvenez pas à assurer le remplacement de cet enseignant. Nous ne pouvons plus accepter cette situation qui promet un avenir scolaire catastrophique à nos enfants. En effet lorsque nous apprenons que, pour pallier un minimum _ et nous insistons sur cette notion de minimum _ aux absences des enseignants, vous annulez les formations des enseignants, nous nous inquiétons fortement sur l’avenir de l’école française. Pensez-vous réellement que c’est en ne permettant plus aux enseignants de se former correctement et en ne permettant pas aux écoliers d’avoir un enseignant au quotidien que vous mènerez ceux-ci à un certain socle de connaissances ? Nous, nous en doutons et nous tenons à vous alerter de nos inquiétudes quant à l’avenir de l’école _ de notre école, de votre école _. En effet, dans le contexte actuel, il apparaît de plus en plus difficile de faire le lien entre les objectifs de démocratisation et d’élévation du niveau général des élèves affichés par le Ministère de l’Education Nationale et le sentiment _ pour ne pas dire la conviction _ d’une dégradation progressive des conditions nécessaires à la mise en oeuvre d’un service public de l’Education Nationale de qualité.
En outre, permettez nous une remarque : le gouvernement a instauré un service minimum les jours de grève des enseignants car il ne faut pas empêcher un enfant d'aller à l'école mais, en cas d'absence prévue, ce même gouvernement n'est pas capable de remplacer simplement un enseignant par un autre enseignant compétent. C’est très paradoxal ! Nous ne souhaitons pas pour nos enfants une solution de garderie mais bel et bien un droit à l’instruction.
Pour l’avenir de tous les écoliers français, nous vous demandons de prendre enfin vos responsabilités en assurant systématiquement et au plus vite le remplacement des enseignants absents.

Veuillez agréer, Monsieur l’Inspecteur Académique, l'expression de nos sentiments distingués.

Les représentants de parents d’élèves
de l’école Dondaines-Dupleix.

Copie à :
M. le Recteur de l’Académie de Lille
M. le Ministre de l’Education Nationale
M. le Président de la République Française

Aucun commentaire: