jeudi 19 mars 2009

Nous y étions !


14 heures, le soleil brille, pas grand monde à l'ombre des arbres devant l'école, mais bon... le petit groupe d'irréductibles et leurs infatiguables enfants (enfin, ceux dont les instits étaient en grève...) sont prêts à relever le défi.

C'est parti, direction Porte de Paris. Cette fois-ci pas question de se retrouver en queue de manif et de poireauter 2 heures avant de pouvoir bouger. Nous attendons directement Porte de Paris... sauf qu'aujourd'hui la manif ne passe pas par la porte de Paris !!! Ce n'est pas grave nous tentons de nous incruster bd Louis IX, entre des banderolles qui parlent d'éducation nationale.

C'est bon, mission accomplie. On s'insère entre un petit groupe de partisans de la FCPE et un groupe défendant les associations en général. Ce dernier est un peu bruyant avec son porte voix, mais bon c'est le début de la manif, ils vont bien finir par se calmer... En fait on ne sait pas s'ils se sont calmés ou si leurs slogans ont été couverts par ceux du groupe de lycéens -également équipé d'un porte voix- qui s'est intercalé entre eux et nous. Bon ben y'a pas photo : les lycéens étaient largement plus bruyants, mais très sympathiques aussi et attentifs à ne pas écorcher les oreilles de nos jeunes manifestants !

Dur dur dans ces conditions de placer notre slogan : "Enfants sacrifiés, parents révoltés"... mais nous avons fini par trouver notre rythme et nos enfants avaient beau être "sacrifiés", ils donnaient de la voix tant et si bien que les manifestants FCPE ont repris en coeur notre slogan !

Nous avons croisé Mme Aubry entourée de tant de photographes qu'elle n'a pu du voir grand chose des manifestants qui passaient à ce moment là... dont nous...


Arrivés gare Lille Flandres, nous en avons profité pour faire un peu de tourisme.
Vive Lille 3000 !
On ne vous en veut pas de ne pas nous avoir vu Mme Aubry !





Nous avons continué, toujours motivés, et malgré des bourrasques de vent qui transformaient notre banderolle en parachute ascensionnel, nous sommes arrivés Place de la République. Heureux. Nous avons appris que ceux qui étaient en queue de manif venaient seulement de se mettre en route, et là on a été doublement heureux !


Place de la République nous avons croisé toutes sortes de personnes, de banderolles et de slogans !
Certains étaient certes brefs mais conçis...




C'était une belle journée de soulèvement populaire, sous le soleil, dans la joie et la bonne humeur générale. Nous sommes rentrés et avons rangé nos banderolles, en espérant ne plus avoir à les sortir... L'école est une si belle institution qui a tant à apprendre à nos enfants, petits ou grands, qu'il serait dommage de la sacrifier.
Crédit photos et montage : Delphine

Aucun commentaire: