dimanche 1 novembre 2009

Que fêtons-nous à la Toussaint ?

Confusion des dates, la Toussaint n'est pas la fête des morts (2 novembre) mais celle de tous les saints (1er novembre). Ce 1er novembre, nous serons nombreux à aller fleurir la tombe des personnes qui nous étaient chers. Mais savons nous seulement pourquoi ?

Comme la plupart d'entre vous, je n'en sais pas plus sur cette fête, alors voici un petit cours d'histoire tiré de l'excellent site Tête à Modeler :

La Toussaint tombe le 1er novembre, c'est la fête chrétienne de tous les saints. La Toussaint précède la fête des morts qui a lieu le 2 novembre, mais le 2 novembre n'étant pas férié les croyants ont pris l'habitude de fêter les morts le jour de la Toussaint, les deux fêtes sont alors souvent confondues.
Du fait de la confusion le culte des martyrs saints est aussi le culte des morts. Le jour de la Toussaint les croyants se rendent aux cimetières et fleurissent les tombes des morts de la famille.

Les origines de la Toussaint :

La fête de la Toussaint est instituée en 610 à Rome par Boniface IV en l'honneur de Marie, mère de Jésus-Christ et de tous les martyrs morts pendant les premiers temps de la chrétienté. Ce n'est qu'à partir du IX ème siècle que la Toussaint est célébrée dans toute l'Europe le 1er novembre à l'exemple de l'Angleterre.
C'est pour lutter contre la fête païenne d'Halloween que la date a été déplacée du 13 mai au 1er novembre. Et oui au Moyen-Âge déjà Halloween avait mauvaise presse ! Depuis cette époque, la Toussaint, la fête des morts et la fête celte de la Samain se sont amalgamées.
En France, la Toussaint est officiellement instituée en 835 sur l'ordre de Louis le Pieux, fils de Charlemagne. Cette date fût progressivement adoptée par toutes les Églises occidentales. En 1580 le pape Sixte IV fait de la Toussaint une grande fête chrétienne, mais c'est seulement Pie X qui en fait une obligation, la messe étant obligatoire pour tous les catholiques.
Au Moyen-Âge on pensait que les morts pouvaient revenir dans la nuit du 31 octobre et que la seule façon de les en empêcher était de sonner les cloches. Depuis cette époque certaines régions ont gardé l'habitude de sonner le glas la nuit du 31 au 1 er novembre.

Aucun commentaire: