lundi 22 novembre 2010

Mixité dans les jeux

Jusqu’à l’âge de la mobilité, c’est-à-dire jusqu’à la fin de la première année, il n’y a pas de distinction entre les jouets selon le sexe de l’enfant. Un petit garçon comme une petite fille s’intéresse aux mêmes hochets, aux mêmes cubes, les deux ont envie de leurs nounours…

A partir de l’âge de la marche, en revanche, la capacité motrice et la capacité de l’observation sont déjà différentes d’un enfant à l’autre.

Même si la plupart des jouets présentent un intérêt commun, nous voyons les garçons beaucoup plus concernés par les jeux de ballon, dans lesquels ils s’exercent à lancer, à donner un coup de pied, par le camion qu’il faut pousser et les petites voitures. « Wroom-wroom » sera souvent le premier mot du garçon. La petite fille, elle, va très vite habiller, bercer et déshabiller son gros baigneur et promener sa poupée dans le landau. Mais les deux sont passionnés par la construction des tours, par les histoires que vous racontez, par les jeux de pâte à modeler et par les jeux d’eau dans le bain.

Jusque vers 4 ans, le choix spontané des enfants n’est donc pas très différent selon le sexe. Ce n’est que par la suite que nous verrons nettement les petits garçons fascinés par les jeux vidéo et les petites filles par la poupée mannequin, même s’ils n’ont pas eu de modèles parentaux dans ce sens.

Les filles se voient offrir des jouets de garçon, mais non l’inverse !

La frontière des univers sexués du jouet n’est pas immuable, les filles recevant plus souvent que les garçons des jouets de « l’autre sexe ». Les parents acceptent en effet plus volontiers que la fille joue avec le robot ou les petites voitures du garçon.

Heureusement, les enfants ont également des jouets en commun. Jouer en compagnie d’un frère (ou d’une sœur), d’un cousin (ou d’une cousine) devient alors une façon d’explorer les jouets de l’autre sexe…

Via Graine de curieux, Article issu de Mon bébé joue bien, éditions Jacob-Duvernet, 2005 (2ème édition), p.50 et 77.
Par Edwige Antier, Pédiatre, auteur de "Elever mon enfant aujourd'hui"

Aucun commentaire: